La réunion de lancement du 9ème Forum mondial de l'eau a réuni à Dakar des participants du monde entier pour deux jours de travail collaboratif sur les grands défis de l'eau.
 

Deux journées de travail collaboratif sur les grands défis de l'eau

«L’Afrique est riche en ressources naturelles, en terres et surtout grâce à l’intelligence et à l’énergie de ses enfants, femmes et hommes qui y vivent… L’Afrique, le Sénégal et Dakar seront pendant deux ans la capitale de l’eau. Profitons de cette occasion… pour que les voix africaines soient entendues », a déclaré le président du Conseil mondial de l'eau, Loic Fauchon, lors de la cérémonie d'ouverture avec le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam.

De nombreux participants du monde entier se sont rencontrés lors de la réunion de lancement de la 9e édition du plus grand événement international sur les défis de l'eau. 

Au cours des deux jours, des décideurs politiques, des universités, des organisations internationales, la société civile et le secteur privé ont apporté leur contribution à la force de leurs idées et au poids de leur expérience dans la construction du programme du Forum mondial de l'eau de Dakar en mars 2021. 

Ce travail de collaboration s'articule autour des quatre priorités principales du 9ème Forum : sécurité de l'eau, coopération, développement rural et moyens et outils.

Cette collaboration apportera les réponses attendues par les citoyens du monde entier pour améliorer leur vie et retrouver leur dignité.

Le Forum mondial de l'eau est le plus grand événement international consacré aux problèmes de l'eau dans le monde. Organisé tous les trois ans par le Conseil mondial de l'eau en collaboration avec un pays hôte, le forum constitue une plate-forme unique permettant à la communauté de l'eau et aux principaux décideurs de collaborer et d'établir des plans d'action à long terme. 

Le Forum réunit des participants de tous les niveaux et de tous les domaines, y compris les décideurs, les organisations multilatérales, les organisations universitaires, la société civile et le secteur privé.