Le 9e Forum mondial de l’eau dont le Sénégal sera le pays hôte en 2021, se présente comme un évènement "innovant dans sa démarche et surtout dans son processus préparatoire" avec une volonté affichée de son comité exécutif de "privilégier une participation très inclusive et d’opérer également un ancrage national, local et africain’’. 

Abdoulaye Sène

Il s’agit d’avoir un forum innovant avec plus d’efficacité aux plans social, politique, et économique, en relation avec le thème principal "La sécurité de l’eau pour la paix et le développement", a expliqué jeudi à Diamniadio, son secrétaire exécutif, Abdoulaye Sène, au cours d’un atelier national préparatoire du "Kick-off meeting".
 
Il s’est tenu en prélude à cette rencontre prévue les 20 et 21 juin prochains à Diamniadio, avec la participation des acteurs concernés (institutions, secteur privé, société civile, monde de l’éducation, universitaire). 
 
L’idée est de les regrouper pour harmoniser leur vues, échanger mais surtout proposer les priorités que le Sénégal devrait soumettre à ce pré-forum qui va accueillir des délégations d’autres pays d’Afrique et du monde.
 
Le "Kick off meeting" constitue ainsi "un événement stratégique pour le processus préparatoire du forum", a souligné le secrétaire exécutif du Forum de Dakar. 
 
"C’est à cette rencontre que les acteurs du monde vont se retrouver pour dire ce qu’ils souhaiteraient que soit le forum en termes de thèmes et de sujets à aborder, en termes d’actions et d’initiatives à prendre", a-t-il précisé. 
 
D’où l’importance pour le pays qui en est le pays hôte, au nom de toute l’Afrique, de préparer sa contribution à cette rencontre en faisant en sorte que tous les acteurs puissent exprimer leurs points de vue sur les sujets prioritaires à débattre.
 
"C’est une phase d’appropriation, de consultation mais surtout une phase de construction de la parole du Sénégal", a expliqué Abdoulaye Sène.
 
"Ce forum, nous le voulons efficace avec des impacts sur le terrain, sur les populations du Sénégal", a-t-il encore fait valoir devant les parties prenantes au pré-forum.
 
Il a souhaité que les acteurs sénégalais n’attendent pas que les autres leur indiquent le chemin à prendre ou les solutions à adopter, alors que leur pays et le continent africain disposent des ressources humaines capables de formuler des réponses, et surtout, de les appliquer sur le terrain.
 
Raison pour laquelle le comité préparatoire tient à ce que la participation du Sénégal soit une réalité, une participation déterminante. Il s’agit pour le Sénégal d’arriver à "constituer le moteur et l’inspirateur du Kick of Meeting international", a-t-il dit.
 
"La sécurité de l’Eau, la coopération, Eau et développement durable, Outils et moyens" seront les principaux sous-thèmes qui seront débattus au cours du pré-forum.
 
Le 9e Forum "2021" abordera le thème général "Les enjeux globaux pour l’homme et la nature, aujourd’hui, demain", dans l’optique de trouver les solutions capables d’accélérer l’agenda mondial de l’eau, qui conditionne l’atteinte des Objectifs de développement durable.

Source : APS